Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
27 juin 2021 7 27 /06 /juin /2021 02:18
Lepetitfils : Les ivoiriens de tout bord politique veulent s’unir pour aller à la vraie réconciliation nationale, débarrassée des tambours politiciennes, et à la paix sociopolitique, pour sauver la côte d’ivoire de Félix Houphouët Boigny. Ils veulent soulever la tête ivoire, pour regarder plus loin, et pour dépasser leur être pour la côte d’ivoire en péril, déchirée en lambeaux. Mais Hélas ! La crise est toujours armée contre la totalité sociale souveraine.

Lepetitfils : Les ivoiriens de tout bord politique veulent s’unir pour aller à la vraie réconciliation nationale, débarrassée des tambours politiciennes, et à la paix sociopolitique, pour sauver la côte d’ivoire de Félix Houphouët Boigny. Ils veulent soulever la tête ivoire, pour regarder plus loin, et pour dépasser leur être pour la côte d’ivoire en péril, déchirée en lambeaux. Mais Hélas ! La crise est toujours armée contre la totalité sociale souveraine.

*- Divination prémonitoire, malgré nous.

Soro Guillaume prend la « perpète » rien de Grave en cela puisque c’est Gratuit, Cadeau quoi ! Oui, Nous aimons nous répéter, nous avons dit le 08 février 2020 au terme d’une chronique, publiée sur www.dacandylepetitfils.over-blog.com que tout a tourné à l’anxiété extatique pour le pouvoir Ouattara, quand Soro à desserte la cantonade et se fait pourchasser par le pouvoir Ouattara avec le dossard « perpète ». Que Soro ne veut plus être le support d’une couillonnade extatique. Et c’est le plus légèrement possible que «le pauvre», se voit remercié par un cadeau gratuit, qui sort de l’ordinaire judiciaire. «Or le droit ne se trouve jamais dans l’exceptionnel», nous espérons de la largesse du dos de «l’âne» pour pouvoir supporter et transporter, ce gâteau majestueux du Dieu le Grand. Donc aujourd’hui nous disons, qu’avec l’évolution de la situation, Soro a pris sa «perpète» à lui coller à la peau, avec des sparadraps de 20 Ans, tout autour. Oui, les condamnations à vingt (20) Ans de prisons, sont devenues coutumières à la côte d’ivoire de Félix Houphouët Boigny. Or ce sont ces maux qui tiennent la crise ivoirienne armée contre la totalité sociale souveraine, de la nation ivoirienne. C’est ainsi que de dangereux ressentiments susceptibles de fragmenter encore plus la cohésion sociale, pourraient évidemment en résulter, de cette injustice des condamnations arbitraires. Donc la postérité ne pardonnera jamais ce qui de par leurs œuvres sournoises permettent de pérenniser la damnation du peuple ivoirien dans une crise qui n’a que trop durée.

Oui, hélas ! Disons-le, des condamnations téléguidées et expéditives, toujours par défaut, avec des plaintes dédouanées de tous fondements de droits réels et des plaignants transportant honteusement des défauts réels de qualités. Oui, défaut de qualité, si les prescriptions constitutionnelles doivent avoir un sens, si le serment garde son honneur et son sens juridico-judiciaire de non-rétroactivité. Bon ! Pour une fois, et juste pour la vraie réconciliation nationale et pour la paix sociopolitique, que la côte d’ivoire de Félix Houphouët Boigny a impérieusement besoin, nous aurions préféré, être un mauvais divin du 08 février 2020, qui a seulement craint la perpète en l’air derrière Soro. Hélas ! On nous dit encore, bon divin, alors que simple Analyste nous sommes. Oui, au terme des incompréhensions entre Soro et ses Amis en France, nous avons dit à un Ami à nous, lui aussi en France, que si on savait que, Soro risquait la perpète en côte d’ivoire, que son traitement pouvait être tout autre. C’est ce qui fait de nous un divin «prémonitoire», malgré nous. Ici notre sale gueule prolixe «confinée dans le délit d’expression», en est la cause unique. Bon ! Que pouvons-nous contre ? Puisqu’on ne se tait pas dans une crise sociale puis s’en sortir par la bonne porte. Parce qu’il y a des vérités, qu’il faut dire et redire, pendant longtemps, et longtemps rebattre des sujets sensibles de la totalité société. Et faire tinter toujours comme une cloche, les préoccupations citoyennes pour avoir la voie sociétale idoine. Donc sale gueule puante «confinée dans le délit d’expression», nous assumons devant le peuple ivoirien, et devant l’éternel de la démocratie «du pouvoir du peuple, par le peuple et pour le peuple» de la Grèce athénienne et d’Abraham Lincoln

Nous sommes de ce qui, d’un éclectisme impassible, revendique, une société ivoirienne solidaire, qui admette sans faux fuyant, l’hétérogénéité des sous cultures nationales, ou « le Bidon de Bandji-Blanc côtoie le Céri-Dagâ, et se congratulent, dans le respect mutuel comme deux camarade de citoyenneté commune». Que le droit de tout citoyen commence là où s’arrête le droit des autres citoyens. Que dans une côte d’ivoire redevenue un état républicain de droit, qu’aucun citoyen ne soit davantage citoyen qu’un autre : que le citoyen c’est tout homme doué de ses droits civils et politiques. Que le citoyen, c’est vous et nous, c’est un député ou un maire, un ministre ou un président, un sénateur ou un conseiller d’état, un  Maire ou un conseiller général, un ministre Gouverneur ou un conseiller a la présidence de la république, chacun étant redevable devant la loi de la même manière, avec les mêmes attributs naturels et les mêmes droits que tous les autres. Qu’ainsi la condition étant ainsi égale pour tous, nul n’a intérêt de la rendre compliquer ou onéreuse aux autres. Que dans ces conditions, nul ne peut être placé au-dessus de la loi, y compris le chef de l’état, président de la république. Qui ne peut rétroagir, a Qualité et en qualité, contre ses concitoyens. Oui, il est de notoriété publique admise de par le monde que, toute action ou position sociopolitique, qui transcende les grands principes de paix internationale, de droits universels, de régulation sociale, est le frère jumeau des violences de masse et des conflits armés.

Oui, les ivoiriens sont persuadés que la côte d'ivoire ne s'en sortira jamais par la voie judiciaire politisée. Donc il faut le Dialogue politique inclusif, républicain, sincère, le Consensus politique et social, au tour de la chose publique, qui concerne la vie de la nation dans le temps et dans l’espace. Il faut la Légalité et la Transparence dans l’ordre du public. Adhérer sans condition a l’idée de pardon, surtout de ce qui apparait a première vue comme impardonnable, adhérer à la repentance, adhérer à la contrition, adhérer à l’intérêt général, abandonner l’idée de vengeance, abandonner la judiciarisation de la gouvernance étatique, pour souscrire à la politisation diplomatique de cette gouvernance étatique, taire les querelles personnelles, arrêter les divisions fratricides, placarder les petites brouilles politiciennes de leadership, pour montrer la capacité commune à faire bouger les lignes sociopolitiques dans notre pays la côte d’ivoire de Félix Houphouët Boigny. Et la vraie réconciliation nationale, la paix sociopolitique, sont à ce prix pour la côte d’ivoire. Oui, les ivoiriens réunis tous ensembles unis et solidaire, en mettant en commun force, volonté, discussions, idées, pensées et actions, peuvent réussir l’impossible, l’impensable, et n’importe quel miracle, ils peuvent les ivoiriens solidaires pour la patrie, relever n’importe quel défi sociopolitique. C’est de cela qu’il s’agit.

Oui, répétons-nous, Aujourd’hui les ivoiriens dans leur grande majorité écrasante, ont opté pour la paix sociale, pour la réconciliation nationale, persuader que la côte d’ivoire ne s’en sortira jamais par la voie judiciaire, encore moins la voie judiciaire politisée. Qu’elle ne s’en sortira que dans l’union de tous. Oui, Convaincus qu’ils sont que, Gouverner c’est prévenir dans le temps les perspectives d’avenir d’une société. Gouverner ce n’est pas la gérance des crises sociopolitiques non ! C’est anticiper les solutions aux crises sociopolitiques dans le temps et dans l’espace. Les ivoiriens, ne veulent plus de prisonnier politiques, objet de danse de sorcellerie judiciaire ou de théâtre d’ombre politique dans une juridiction politisée. Les ivoiriens de tout bord politique veulent s’unir pour aller à la vraie réconciliation nationale débarrassée des tambours politiciennes, et à la paix sociopolitique, pour sauver la côte d’ivoire de Félix Houphouët Boigny. Ils veulent soulever sa tête ivoire pour regarder plus loin et pour dépasser leur être pour la côte d’ivoire en péril, déchirée en lambeaux. Mais Hélas ! La crise est toujours armée contre la totalité sociale souveraine. Oui, Pauvre de côte d’ivoire, Pauvre de peuple ivoirien, pauvre de Moi, pauvre de ma sale gueule, le tout semble décider en l’absence du peuple souverain et de sa volonté souveraine. Que la nature protège la côte d’ivoire de Félix Houphouët Boigny, Nation une et indivisible, qui se doit de garantir droit, liberté, justice juridique et justice sociale pour tous.

*- Sur une distance de Voyage, Pauvre de Lepetitfils Da Candy : Leader de la Légitimité Citoyenne.   

*- Pour tout autres continuez ci-dessous : www.dacandylepetitfils.over-blog.com

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Lepetitfils Da Candy
  • : Lepetitfils Da Candy: (Juriste politologue) militant des droits de l'homme et des libertés. Leader d'un mouvement d'utilité citoyenne la légitimité citoyenne (LC-CRS) en côte d'ivoire. Ce blog est destiné à tout les citoyens et citoyennes épris de paix ,de justice, de solidarité, de liberté, de tolérance, dans ce monde planétaire, dans lequel les hommes sont condamnés a vivre en commun dans le respect des lois que l'humanité s'est donner...
  • Contact

Profil

  • dacandylepetitfils
  • DA CANDY LEPETITFILS:
Juriste (publiciste et internationaliste) militant des droits de l'homme et des libertés publiques et leader d'un mouvement politique d'utilité citoyenne en côte d'ivoire. En exil forcé...
  • DA CANDY LEPETITFILS: Juriste (publiciste et internationaliste) militant des droits de l'homme et des libertés publiques et leader d'un mouvement politique d'utilité citoyenne en côte d'ivoire. En exil forcé...

Texte Libre

Recherche

Catégories

Liens